PÔLE JEAN MOULIN



Germaine CAUSIER née Ecolan
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 26 septembre 2020


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance : Eliane
Stacks Image 26256


FTPF
Stacks Image 26266

Née le 23 avril 1902 à Dinan, Germaine Ecolan se maria le 1er mai 1920 à Dinan avec Louis Causier.

Pendant la guerre, hébergeant de nombreux prisonniers de guerre évadés, elle rejoignit la résistance au sein des FTPF sous le pseudonyme d’ » Eliane ».

Dénoncée pour ses activités de résistance, un officier et des soldats l’arrêtèrent à son domicile dans la nuit du 4 septembre 1944.

Elle fut emprisonnée au Luxembourg puis en Allemagne à Trèves et Breslau ou siégeait le tribunal des affaire »NN » cité où elle fut sur ordre de F Schmidt responsable de la gestapo au Luxembourg, fusillée le 9 septembre 1944, dans le cimetière avec plusieurs autres Résistants français, dont Georges Claudon, arrêté le même jour qu’elle a Audun-le-Roman.

En 1949, Schmidt fut condamné à mort par contumace. Le jugement n’a jamais été exécuté, la procédure fut classée en 1962.

Les corps de Germaine Causier et Georges Caudon furent rapatriés et inhumés à Audun-le-Roman le 11 janvier 1946.

Le nom de Germaine Causier est gravé sur le monument aux morts de la ville et une rue y honore sa mémoire.


Dossier à télécharger :
Dossiers administratifs de résistantes et résistants