PÔLE JEAN MOULIN



Joséphine TURIN née CAVILLINI
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 9 Octobre 2020


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :


Service radio du parti communiste clandestin

Née le 7 avril 1913 à Marseille elle travailla dans une filature à Marseille. Engagée au parti communiste,  « Fifi » épouse le 24 juin 1933 Laurent Turin agent hospitalier militant syndicaliste à la CGT. Elle sera une des dirigeantes du « comité mondial des femmes contre la guerre et le fascisme ».

Arrêtée le 29 novembre par la police du régime pétainiste et placée en résidence surveillée à Tarascon, elle passera à la clandestinité, rejoignant Lyon.

En juin 1943 elle est affectée au service radio du parti communiste clandestin, auprès de
Francine Fromont.

Détecté par la goniométrie ou dénoncée, elle sera arrêtée le 30 juillet 1943 avec Francine Fromond.

Torturée par la gestapo lyonnaise, elles furent jugées à Paris en janvier 1944. Condamnées à mort, incarcérées à Frènes. Joséphine Turin et Francine Fromond furent fusillées dans la cour de la priso de Fresnes le 5 août 1944.

Laurent le mari de « Fifi » devenu responsable militaire des FTP du Vaucluse fut tué dans les combats de la libération de l’Ariège.

Une artère du 10e arrondissement de Marseille porte son nom le Bd « Fifi Turin »une plaque a été apposée sur la maison qu’elle habitait 69 rue des Bignes (actuelle rue Delbello).