PÔLE JEAN MOULIN



Fransiska CHUDALLA née Gielnik
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 26 septembre 2020


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :


Renseignements à venir

Fransiska CHUDALLA née Gielnik

Née le 15 février 1905 à Elie en Allemagne Fransiska d’origine polonaise, naturalisée française le 28 mars 1934, mariée avec Antoine Chudalla et demeurant à Vimy, Pas de Calais, mère de 3 enfants, elle fut arrêtée le 1er juin 1940 par la Feld-gendarmerie à l’arrivée des allemands à Vimy qui prirent des otages, en représailles de maltraitances qu’auraient subi précédemment quatre aviateurs allemands abattus le 18 mai au lieu-dit « l’Emprunt » 3 auraient été exécutés par des soldats français.

Déférés le 1 juin 1940 devant un tribunal militaire de campagne allemand, Ernest Virel, Brodisla Pchalek et Fransiska Chudalla seront condamnés à mort.

Tous trois furent fusillés le 29 juin dans la citadelle de Doullens, Somme, sous le nom de Fransiska Gielnick, elle figure sur le monument aux morts de Vimy et sur les plaques de l’église de la cité.