PÔLE JEAN MOULIN

Cérémonie le lundi 22 août 2022 à Brest à 11h00-"De Bortoli, lucide sur son sort, endosse la responsabilité des divers actes de la résistance locale pour clore les enquêtes ou lever des soupçons. Il est alors condamné à mort le 14 mai 1942." -https://www.resistance-brest.net/article1108.html-



LES BRIGADES SPÉCIALES
par Ej Sizun

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 1 mars 2022


Ej Sizun

Mémoire: La préfecture de police de Paris ouvre ses archives sur les « brigades spéciales » de la Seconde guerre mondiale.
Les archives de la préfecture de police de Paris sur les « brigades spéciales » seront consultables au Mémorial de la Shoah, à Paris, et au Musée Mémorial de l'Holocauste, aux États-Unis.
La préfecture de police de Paris a signé une convention avec le Mémorial de la Shoah, à Paris, et le Musée Mémorial de l'Holocauste, aux États-Unis, pour leur ouvrir l'accès à ses archives sur les « brigades spéciales » chargées de traquer les « ennemis intérieurs » en France pendant le régime de Vichy
Les « brigades spéciales » devaient, sous les ordres de la préfecture de police de Paris, traquer les juifs, les résistants et les membres du Parti communiste, de 1940 à 1944.
Consultation gratuite
Deux conventions ont été signées, pour la remise à chacun des deux musées mémoriaux d'une copie numérique des archives des brigades spéciales, qu'ils sollicitaient depuis plusieurs années.
Les archives pourront être consultées gratuitement au sein de ces institutions, depuis leur intranet. LaCNIL, consultée, a rendu un avis favorable à la transmission des documents mais conformément à sa jurisprudence, elle n'autorise par leur diffusion sur Internet.
http://www.francetvinfo.fr/sciences/histoire/memoire-la-prefecture-de-police-de-paris-ouvre-ses-archives-sur-les-brigades-speciales-de-la-seconde-guerre-mondiale_2198 594.html#xtor=CS2-765-(Facebook)-