PÔLE JEAN MOULIN



TOURNEVACH François
Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 5 novembre 2021



Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :


Renseignements à venir

SOURCE : https://maitron.fr/spip.php?article9096

Né le 1er juin 1919 à Berrien (Finistère), mort le 20 octobre 1993 à Brest (Finistère) ; cheminot ; communiste ; conseiller municipal de Morlaix (Finistère).


Fils d’un pâtissier, François Tournevache perdit son père tué dans un accident de travail. Cheminot, ajusteur, puis chef d’équipe, Tournevache adhéra au Parti communiste en 1934. En 1936, il fut secrétaire des Jeunesses communistes de Saint-Brieuc (Côtes-du-Nord). Il fut muté à Brest en 1938.

Mobilisé en novembre 1939, François Tournevache fut libéré en juillet 1940. Placé sous surveillance policière, il fut arrêté en 1941 par des policiers français. Il avait participé à un sabotage ferroviaire en gare de Brest et participé à des distributions de tracts. Il fut successivement détenu dans plusieurs camps dont ceux de Châtaubriant, Pithiviers, l’Île de Ré et ne fut libéré qu’après la libération de la poche de La Rochelle en décembre 1944.

Il se maria à Berrien le 18 septembre 1945 avec Marie Dénoyer.
À la Libération, il fut conseiller municipal de Morlaix et, en 1949, secrétaire de la Fédération du Finistère du PCF, puis membre du bureau.
Il était secrétaire du syndicat cheminots de Brest en 1954.
_ Le 21 mars 1971, François Tournevache fut candidat sans succès aux élections municipales de Brest.

Il mourut le 20 octobre 1993 à Brest.


Ci dessous : cliquez sur le dossier pour le consulter. (dossier perdu pour le moment LG)
(numérisation Pôle Jean Moulin LG)
Stacks Image 26259