PÔLE JEAN MOULIN

Cérémonie le lundi 22 août 2022 à Brest à 11h00-"De Bortoli, lucide sur son sort, endosse la responsabilité des divers actes de la résistance locale pour clore les enquêtes ou lever des soupçons. Il est alors condamné à mort le 14 mai 1942." -https://www.resistance-brest.net/article1108.html-



LE BIHAN François
né le 11 janvier 1893 (à KERNEUZEC en BANNALEC -FINISTÈRE)

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 17 mai 2021


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Stacks Image 26256



LE BIHAN François Louis
fils de Louis, Cultivateur , âgé de 36 ans et de Marie Hélène BROD, Ménagère , âgée de 29 ans
Témoins : Le père - SINQUIN René Pierre 52 ans cultivateur Scaër oncle de l'enfant - BAFFET Joseph 31 ans (S) bourrelier bourg de Bannalec

Déporté le 6 juillet 1942 dans le convoi dit des 45 000 vers Auschwitz
Mentions marginales : Décédé à Auschwitz (Pologne) le 19-09-1942

Victimes militaires et civiles de conflits

LE BIHAN François Louis, Né(e) le 11/01/1893 à Bannalec (Finistère)
Décédé(e) le 19/09/1942
Notes : Guerre de 1939/1945 - Bannalec (Finistère) (Non inscrit sur le monument aux Morts) - Victime civile - Mort en déportation à Auschwitz (*) (Pologne) à l'âge de 49 ans : déporté de Compiègne le 06/07/1942 pour Auschwitz (matricule Inconnu) - Décédé - Auschwitz-Birkenau : camp de concentration (Konzentrationslager "KL") voué à la "solution finale du problème juif en Europe" (Pologne) - Nos sources : Journal officiel de la République française du 18/02/1994 page 2805 - Livre Mémorial des Déportés de France de la F.M.D.


Stacks Image 26292
Source : https://maitron.fr/spip.php?article50063&id_mot=

LE BIHAN François

Né le 11 janvier 1893 à Bannalec (Finistère), mort en déportation le 19 septembre 1942 à Auschwitz ; ouvrier électricien à la CPDE, syndicaliste CGTU

François Le Bihan était, en 1926, secrétaire de la fraction communiste du syndicat CGTU de cette entreprise à Saint-Ouen (Seine). Il fut élu à la commission exécutive de la Fédération CGTU des Services publics et de l’Éclairage au Ier congrès de fusion en septembre 1927.

Il ne fut pas réélu au congrès suivant en octobre 1928. Son nom n’apparait plus dans la direction de la Fédération. Il était alors lié à
Marcel Paul et dirigeait la fraction communiste des services publics. En mai 1936, il signa un article célébrant la victoire électorale du Front populaire dans le Producteur d’électricité.

Militant communiste clandestin, il fut arrêté juin 1941, déporté le 6 juillet 1942 dans le convoi dit des 45 000 vers Auschwitz, il y mourut peu après.

Une plaque salue sa mémoire au 8 de la rue Louis-Ganne à Paris (XXe arr.) où il habitait.

Sa femme, Germaine Le Bihan, fut agent de liaison de l’EM-FFI de l’Ile-de-France en 1944. Sa fille Cécile épousa le colonel Henri Rol-Tanguy.


Stacks Image 26287

SOURCE :
https://deportes-politiques-auschwitz.fr/2008/03/le-bihan-franois/

Ci dessous : cliquez sur le dossier pour le télécharger.

Stacks Image 26299

Source: Mémorial des déportés de France. Tome I, page 294

Ci dessous : cliquez sur le dossier pour le télécharger.

Stacks Image 26297