PÔLE JEAN MOULIN

Cérémonie le lundi 22 août 2022 à Brest à 11h00-"De Bortoli, lucide sur son sort, endosse la responsabilité des divers actes de la résistance locale pour clore les enquêtes ou lever des soupçons. Il est alors condamné à mort le 14 mai 1942." -https://www.resistance-brest.net/article1108.html-



DE KOMORNICKA Yvonne
Née le 13 juillet 1898 ( à SAULXURES-SUR-MOSELOTTE)

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 13 août 2022


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :

Capitaine KL
ÉBER

Mouvement Combat

Chef de Combat dans le Vaucluse puis des Mouvements unis de la Résistance de Vaucluse.
Stacks Image 26256




« Rares sont les femmes dans son cas. Mais la facilité,très peu pour elle. Veuve à 32 ans, elle s'est battue pour ses 3 filles, puis dut fuir les Vosges où elle aidait les prisonniers à s'évader. Déportée, elle survivra. Yvonne de Komornicka »

« Ne pas oublier non plus ses filles Hélène,Christianne et Wanda très actives »


Jean-Christophe NOTIN


Stacks Image 26304
Stacks Image 26268

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yvonne_de_Komornicka

Extrait :

Une famille de résistantes
Christiane de Komornicka, à vélo.

« Dans les archives de Vaucluse se trouve le témoignage de Wanda Hudault, fille d’Yvonne de Komornicka : « Ma mère avait été arrêtée mais elle avait pu nous laisser sur un papier griffonné de « faire comme si elle était là ». Alors, avec mes sœurs, nous avons continué nos activités. J’aidais les familles des maquisards, des fusillés et des déportés. J’ai continué les liaisons avec les différents mouvements de Résistance et les maquis de la région. Je parcourais le département en bicyclette tous les jours. ».

Wanda avait alors 17 ans et faisait régulièrement, en une journée le trajet Avignon-Cavaillon, puis Cavaillon-Carpentras, avant de rejoindre son domicile à Avignon, 4 rue des Chalets, avant le couve-feu puisque les arrestations continuaient, de plus en plus nombreuses.

Christiane de Komornicka, autre fille d’Yvonne, fut aussi active, les archives de la ville de Cavaillon possèdent une déclaration du vol de sa bicyclette « par un soldat allemand en retraite, sous la menace de sa mitraillette, (...) le 18 août 1944. ».

Stacks Image 26310