PÔLE JEAN MOULIN



Docteur LOHEAC Paul

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 10 février 2022


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :


Renseignements à venir
Stacks Image 26259
SOURCE : https://www.lamemoireenmarche.com/article-un-medecin-fran-ais-en-deportation-de-paul-loheac3-116529589.html


« Je dédie ce livre à la mémoire des innombrables victimes broyées dans cette machine infernale, aux camarades d’infortune, morts de misère et d’épuisement, réduits à l’état de squelettes, et dont les tortures morales ont dépassé sans aucun doute les souffrances physiques. Leur souvenir comme celui de toutes les victimes de la cruauté nazie m’a été constamment présent dans la rédaction de ce mémorial, destiné aussi à faire connaître aux familles de ceux qui ne sont pas revenus, la somme des douleurs et des humiliations dont ils ont été abreuvés avant de succomber sous ce fardeau trop lourd. Peut être ces pages apporteront-elles aux mères, aux épouses, aux fiancées, si dignes dans le malheur, si courageuses dans le deuil, un renouveau de leur peine, à la lecture des souffrances endurées par les êtres chers. Mais elles y trouveront aussi la consolation de savoir l’attitude fière, calme et résignée de la majorité des Français dont les bourreaux ont torturé les corps sans réussir à dompter les âmes ».

Le Dr Paul Lohéac est arrêté le 24 mai 1944 pour avoir soigné un maquisard blessé, et surtout pour ne pas l’avoir dénoncé. Après un séjour dans le camp de Compiègne, il prend la direction du camp de concentration de Neuengamme le 28 juillet 1944. Le matricule 39936 lui est attribué à son arrivée.

« Vous êtes des bagnards ! Et n’oubliez pas qu’au camp de concentration votre seul droit, c’est l’injustice ! ». SS Rottenfuhrer Fiekers (Hambourg, octobre 1944)

Après sa période de quarantaine, Paul Lohéac est envoyé dans plusieurs kommandos de la ville de Hambourg dont celui de l’usine Shell (traitement de carburants) et celui des déblaiements des rues et des tranchées. Par la suite il sera médecin dans la prison centrale de Hambourg puis dans le kommando Spaldingstrasse, au centre ville de Hambourg. Les déportés de ce kommando étaient utilisés en particulier à des travaux extrêmement durs au bénéfice des chemins de fer. Gravement atteint par le typhus, il achèvera son tragique parcours à Sandbostel, un mouroir où finalement les déportés furent abandonnés à leur propre sort, jusqu’à leur libération par les troupes britanniques.

Comme dans chacun des témoignages évoqués dans cette rubrique, on retrouve au cœur d’évènements partagés par nombre de déportés, une analyse plus personnelle des situations vécues. L’auteur ici apporte son éclairage de médecin, à travers l’inventaire des pathologies identifiées dans les kommandos, ainsi qu’à travers les comportements humains face à l’abjection des camps. Il complète enfin cette analyse par son regard de chrétien, pour conclure sur ces mots : « Le système concentrationnaire en soi et d’où qu’il vienne est un mal que le chrétien a le devoir de dénoncer avec vigueur. L’oppression de l’homme par son semblable, dans ces odieuses conditions, heurte si formellement le précepte du Christ : Aimez-vous les uns les autres, et même la simple loi naturelle, que jamais plus on ne devrait revoir pareil crime contre l’humanité. Tel est le sens de notre témoignage, à nous, les survivants ».

Un médecin français en déportation– Docteur Paul Lohéac – Editions Bonne Presse– 1949


Stacks Image 26300
Stacks Image 26297


Un médecin français en déportation – Dr Paul LOHÉAC
25,00 €
Auteur : Dr Paul LOHÉAC Titre : Un médecin français en déportation Éditions : Lohéac, 1988 Réédition de 1949 État excellent, comme neuf Dim. 15 x 21 196 pages


Stacks Image 26268
Source : https://www.lepoher.fr/un-bel-hommage-au-dr-%E2%80%AFpaul-loheac/

Un bel hommage au Dr. Paul Lohéac
10 janvier 2020 contact 0 Commentaire Dr Paul Loheac, médecin gourinois, résistant, soins aux résistants

Dans le cadre d’un hommage au médecin gourinois Paul Lohéac (1905-1983), des comédiennes et comédiens de la Compagnie Faltazia ont lu des extraits de son livre, Un médecin français en déportation, édité en 1949 puis réédité en 1988. Une lecture sobre et puissante, qui a fait revivre l’horreur, les humiliations et la misère extrême des déportés mais aussi l’humanité du docteur Paul-Lohéac.
Des soins aux résistants

« Le docteur Lohéac a une très belle écriture, il s’exprime dans une très belle langue pour décrire ce qu’il a vécu et comme le livre est aujourd’hui difficile à trouver, cette lecture permet de mettre en valeur la force du témoignage », explique Pierre-Marie Quesseveur, le metteur en scène de la compagnie Faltazia.

Chirurgien, Paul Lohéac opère en mai 1944 le chef du maquis des Montagnes noires,
Joseph Scotet, dit Job la Mitraille. Le docteur Lohéac est arrêté par les Allemands pour n’avoir pas dénoncé ce résistant. Déporté à Neuengamme par le convoi du 28 juillet 1944 (matricule 39936), il est affecté à plusieurs Kommandos de Hambourg. Après son retour, il ouvre la Clinique Sainte-Anne à Gourin. Durant sa retraite, il participe à des missions humanitaires au Burkina-Faso.

Stacks Image 26275

Le docteur Paul Lohéac est une figure de la vie gourinoise, l’espace qui abrite la médiathèque et le siège de Roi Morvan communauté, rue Jacques-Rodallec, à la place de la clinique Sainte-Anne, qu’il avait créée, porte son nom. | DR

Source : https://www.ouest-france.fr/bretagne/gourin-56110/gourin-un-hommage-paul-loheac-deporte-en-1944-6670025
L’association Gourin historique organisait, dimanche, à la Maison communale, un après-midi d’hommage au docteur Paul Lohéac, avec une lecture proposée par la compagnie Faltazia.

Suite pour les abonnés……cliquez sur le lien ci dessus.
Stacks Image 26282

La lecture de la compagnie Faltazia, sobre et puissante, a fait revivre l’horreur, les humiliations et la misère extrême des déportés mais aussi l’humanité du docteur Paul Lohéac.

Source : https://www.letelegramme.fr/morbihan/gourin/un-bel-hommage-au-docteur-paul-loheac-24-12-2019-12466716.php

Un bel hommage au Docteur Paul Lohéac
Publié le 24 décembre 2019 à 14h18 Modifié le 25 décembre 2019 à 11h02


L’hommage théâtral au docteur Paul Lohéac, chirurgien gourinois déporté à Neuengamme en 1944, a résonné avec force, dimanche, à la Maison communale de Gourin.

La Maison communale était copieusement garnie, dimanche après-midi, à l’occasion de l’hommage de la compagnie Faltazia au médecin gourinois Paul Lohéac (1905-1983). Quatre comédiennes et deux comédiens ont lu des extraits de son livre, « Un médecin français en déportation », édité en 1949 puis réédité en 1988.

« Le docteur Lohéac a une très belle écriture. Il décrit ce qu’il a vécu. Le livre est aujourd’hui difficile à trouver. Cette lecture permet de mettre en valeur la force du témoignage », expliquait Pierre-Marie Quesseveur, le metteur en scène de la compagnie Faltazia.


Déporté pour ne pas avoir dénoncé Job la Mitraille

Chirurgien, Paul Lohéac opère en mai 1944 le chef du maquis des Montagnes noires, Joseph Scotet, dit Job la Mitraille. Le docteur Lohéac est arrêté par les Allemands pour n’avoir pas dénoncé ce résistant. Déporté à Neuengamme par le convoi du 28 juillet 1944 (matricule 39936), il est affecté à plusieurs Kommandos (unités de travail forcé).

Après son retour, il ouvre la clinique Sainte-Anne, à Gourin. Durant sa retraite, il participe à des missions humanitaires au Burkina Faso.


SOURCE :

Extrait de la revue AmiEntends-tu N°78 en téléchargement gratuit sur le site.
Revues Amis Entends-Tu du 1 au 104



Stacks Image 26306