PÔLE JEAN MOULIN

Cérémonie le lundi 22 août 2022 à Brest à 11h00-"De Bortoli, lucide sur son sort, endosse la responsabilité des divers actes de la résistance locale pour clore les enquêtes ou lever des soupçons. Il est alors condamné à mort le 14 mai 1942." -https://www.resistance-brest.net/article1108.html-



DOCTEUR JACOB François
né le 17 juin 1920 (à NANCY-LORRAINE)

Chemin de la Résistance et des Maquis
Mis en ligne sur le site le 13 août 2022


Nom du ou des réseaux d'appartenance dans la Résistance :
Compagnon de LA LIBÉRATION
Stacks Image 26256


« 8 août 1944. Normandie. Il est gravement touché au bras. Ses anciens copains de fac, passés internes entre-temps, lui reprocheront d'être parti à Londres en 1940. C'est vrai, la blessure de François Jacob brise son rêve de devenir chirurgien. Mais il sera prix Nobel de médecine ! »

Jean-Christophe NOTIN


Stacks Image 26304
Stacks Image 26268

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Jacob

EXTRAIT DE WIKIP
ÉDIA

François Jacob est un biologiste et médecin français, né le 17 juin 1920 à Nancy et mort le 20 avril 20131,2 à Paris 14e3.
En
1965, il est récompensé du prix Nobel de physiologie ou médecine4.
Compagnon de la Libération par décret du 17 novembre 1945, il est chancelier de l'ordre d'octobre 2007 à octobre 2011.

Engagement durant la Seconde Guerre mondiale
Après sa scolarité au lycée Carnot de Paris, il s'inscrit à la faculté de médecine de Paris avec l'intention de devenir chirurgien. Ses études de médecine sont interrompues avant la fin de la deuxième année : en juin 1940, il quitte la France pour rejoindre les Forces françaises libres à Londres.

C'est en qualité d'officier du
Service de santé des armées qu'il participe aux opérations militaires au Fezzan et en Tripolitaine (Libye), ainsi qu'en Tunisie, où il est blessé par des éclats de mortier au bras. Il passe ensuite dans la 2e DB. Lors de la campagne de Normandie en août 1944, il est à nouveau blessé, cette fois grièvement (son bras et sa jambe reçoivent quatre-vingts éclats de grenade aérienne), et doit passer sept mois à l'hôpital d'instruction des armées du Val-de-Grâce. Il est nommé médecin-lieutenant à titre exceptionnel le 10 novembre 19448.

SOURCE : https://www.ordredelaliberation.fr/fr/compagnons/francois-jacob

Ci dessous : cliquez sur le dossier pour le télécharger.

Stacks Image 26310